Aumônerie des prisons

Durant toute sa vie, Mary Baker Eddy a soutenu et promu le travail auprès des détenus Son intérêt pour ce travail a commencé très tôt, par le biais de la famille Pilsbury, qui s'était fait connaître pour ses méthodes humaines et novatrices dans la réforme des prisons. Le capitaine Moses Pilsbury, ami de la famille Baker, était le directeur de la prison d'Etat du New Hampshire, à Concord, dans le New Hampshire, aux Etats-Unis (1818-1826 et 1837-1840). Les liens de Mary Baker Eddy avec les Pilsbury se sont resserrés lorsque son frère George a travaillé sous les ordres du capitaine Amos Pilsbury, à la prison de Wethersfield dans le Connecticut, et que sa sœur Martha a épousé Luther Pilsbury, sous-directeur à la prison d'Etat du New Hampshire.

Le 12 mai 1900, dans une note adressée à l'un de ses élèves qui avait organisé la tenue de services de la Science Chrétienne dans la prison du comté de Merrimac, Mary Baker Eddy écrit : « Je suis contente que vous ayez commencé la mission de la Science Chrétienne avec la foi qui ouvre les portes des prisons et libère les prisonniers. Dieu vous bénira, vous ayant choisi pour cette tâche... » (Tomlinson, Twelve Years With Mary Baker Eddy [Douze ans avec Mary Baker Eddy], p. 186)

Le ministère dans les prisons a continué d'être important dans la vie des membres de son Eglise. Mary Baker Eddy lisait souvent des témoignages de travailleurs et de détenus qu'ils avaient aidés, lors des services d'église du mercredi, et elle les publiait dans ses périodiques, le Christian Science Journal et le Christian Science Sentinel. Dans sa vie et dans ses écrits, on trouve des récits similaires, comme lorsqu'elle a guéri un aliéné qui s'était échappé d'un asile (1868), quand elle a rendu visite à l'assassin du Président [des Etats-Unis] Garfield, emprisonné à Washington, D.C. (1882), ou dans la publication de lettres faisant état de guérisons et de régénération survenues en lisant Science et Santé avec la Clef des Ecritures (voir Ecrits divers 1883-1896, p. 404-405).

Poursuivant avec compassion cet engagement envers les personnes incarcérées, les églises filiales de la Science Chrétienne dans le monde soutiennent l'action d'aumôniers bénévoles. Bien que le terme « aumônier » soit plutôt réservé aux ministres ordonnés, de nombreuses prisons s'en remettent à des ministres laïcs pour répondre aux besoins spirituels de leurs détenus, de leurs malades ou de leur personnel. Ces aumôniers bénévoles sont souvent supervisés par des aumôniers professionnels ayant suivi un enseignement religieux spécifique.

Les scientistes chrétiens qui interviennent dans les prisons reçoivent en général une lettre de la part de leur église filiale ou du comité des prisons de leur Etat qui valide leur nomination. Dans certaines prisons, les bénévoles doivent suivre une formation donnée par l'aumônier professionnel en poste avant de commencer leur travail. Les personnes et les églises filiales intéressées par cette activité sont priées de contacter les prisons afin de connaître leurs exigences particulières concernant les ministres bénévoles.

Pour en savoir davantage :

Le correspondant du comité des prisons répond à vos questions à : instliaison@christianscience.com

Le modèle de lettre d'introduction ci-dessous pourra être adapté en fonction des exigences de l'établissement concerné.

Date :

A l'attention de (l'aumônier de la prison)

Adresse :

Cher Monsieur,

Nous certifions par la présente que (nom du scientiste chrétien bénévole) a été nommé (aumônier/travailleur bénévole) de la Science Chrétienne à (nom de la prison). (Nom de l'aumônier/du travailleur bénévole) est membre de (église filiale ou société de la Science Chrétienne) depuis (x) années. (Il/Elle) a eu une entrevue avec (le conseil de l'église/de la société ou le comité des prisons) pour déterminer (s'il/si elle) avait les compétences pour remplir cette tâche importante (à/au) (nom de la prison). (Nom de l'aumônier/du travailleur bénévole) s'est engagé à suivre les directives de (l'église/ la société ou le comité des prisons) approuvées par le conseil d'administration de (l'église/la société avec l'adresse).

Soumis aux exigences de formation et aux règlements de (la prison), (nom de l'aumônier/du travailleur bénévole) a reçu l'accord de (l'église/la société et le conseil) pour remplir les fonctions suivantes en tant (qu'aumônier/que travailleur bénévole) :

  • Prendre contact avec les personnes qui se font connaître en tant que scientistes chrétiennes ou souhaitent la tenue de services d'église de la Science Chrétienne.
  • Apporter un soutien par la prière pour permettre à des personnes de faire face à des problèmes d'ordre moral, spirituel ou physique. (Remarque : applicable aux aumôniers qui sont aussi praticiens de la Science Chrétienne.)
  • Diriger des services de la Science Chrétienne chaque fois qu'il y a une demande.
  • Distribuer de la littérature de la Science Chrétienne à ceux qui en font la demande.

La personne sait qu'elle doit obtenir l'accord préalable de votre service pour toute activité confessionnelle exercée au sein de votre établissement. Nous apprécierons toute bonne volonté de votre part et toute aide que vous souhaiterez apporter – par exemple, en favorisant l'accès à des listes de personnes ayant indiqué la Science Chrétienne comme préférence religieuse. N'hésitez pas à (le/la) contacter à tout moment si vous connaissez des personnes qui souhaiteraient bénéficier du ministère d'un scientiste chrétien. Voici ses coordonnées : (téléphone et adresse e-mail). Soyez assuré du soutien constant que nous apportons à votre mission religieuse et de notre désir d'être utiles dans toute la mesure du possible.

Très cordialement,

(Le/La secrétaire / ou président(e) du conseil administratif de l'église/de la société ou du comité des prisons)

(Nom de l'église/de la société ou du comité des prisons)

(Adresse de l'église/de la société ou du comité des prisons)